Decouvrir les 5 piliers de vie fondamentaux de l’ikigai

Selon le scientifique japonais Ken Mogi, cinq piliers permettent de comprendre ce qui caractérise l’ikigaï, la fameuse philosophie japonaise qui permet de donner du sens à sa vie. Ces piliers font individuellement partie du socle de soutien qui permet de nourrir l’ikigaï. Ils ne sont pas exclusifs, exhaustifs ou hiérarchiques.

1er pilier ikigai. Commencer petit

Pouvant être traduit par l’expression japonaise « kodawari » qui signifie obsession/ détermination, le premier pilier ikigaï est le fait d’avancer petit à petit vers ses objectifs de vie.

Cette approche conduit à faire très attention à tous les petits détails, à commencer petit sans justifier d’effort pour des objectifs grandioses. Comme le feraient des enfants, il s’agit d’avancer avec ouverture d’esprit, beauté sensorielle et curiosité. 

Par exemple, les fruits d’exceptions japonais que l’on offre comme un très beau présent, notamment le melon brodé, qualifié d’œuvre d’art organique.

2e pilier ikigai. Se liberer soi-meme

Selon le deuxième pilier ikigaï, il est nécessaire de s’accepter tel que l’on en prenant conscience de ses propres compétences et valeurs. 

Cela suppose, à l’instar du bouddhisme zen, un état de pleine conscience permettant de vivre des expériences sensorielles uniques, comme lflowEtre en état de flow, c’est être totalement absorbé par la tâche que nous sommes en train de réaliser.

3e pilier ikigai. Rechercher l’harmonie et la durabilite

Le troisième pilier ikigaï encourage la poursuite d’un objectif harmonieux et durable pour le collectif, à la fois pour la nature et les relations humaines. La durabilité et l’harmonie sont deux notions qui participent à la réalisation de toute véritable vocation. 

Le Japon connaît plusieurs exemples de durabilité et d’harmonie, notamment la reconstruction à l’identique depuis environ 1200 ans et tous les vingt ans du sanctuaire d’Ise avec du bois d’hinoki, qui permet de perpétuer de génération en génération des techniques de charpenterie spécifiques.

4e pilier ikigai. Se rejouir des petites choses

Le quatrième pilier ikigaï est le fait de se réjouir des petites choses de la vie. Pour cela, nous devons faire preuve d’une grande ouverture d’esprit en toute circonstance. Selon Ken Mogi, l’ikigaï apporte « solidité et résilience, deux forces vraiment indispensables quand un drame surgit ».

Vivre selon son ikigaï, c’est donc pouvoir tirer profit de toutes les situations qui se présentent au quotidien et prendre du plaisir à chaque étape de ce qu’on vit.

5e pilier ikigai. Etre ici et maintenant

Le dernier et cinquième pilier -qui fédère tous les autres- est celui de vivre ici et maintenant. C’est « chérir l’instant présent », comme le font spontanément les enfants. Le passé et le futur n’existe pas. Tout est possible et nous pouvons mieux vivre au quotidien.

J’espère que cet article vous a donné envie d’en savoir plus sur la philosophie de l’ikigaï !

Coach ikigaï, j’accompagne les femmes à s’accepter telles qu’elles sont et à s’aligner dans tous mes programmes de coaching. Si vous souhaitez aller plus loin dans la découverte de votre ikigaï, n’hésitez pas à vous inscrire à mon coaching « trouver sa raison d’être avec l’ikigaï » en individuel ou en collectif.

One thought on “Decouvrir les 5 piliers de vie fondamentaux de l’ikigai

  1. Très intéressant. J’ai beaucoup de difficultés à rester dans l’instant présent mais, je comprends la nécessité !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.