Comprendre l’importance des periodes de flow dans sa vie

Vous est-il arrivé d’être totalement absorbée par la réalisation d’une tâche sans avoir conscience du temps qui passe et sans penser à autre chose ? 

Vous avez certainement expérimenté l’état de flow sans vous en rendre compte.

Être dans le flow, c’est être vraiment concentrée dans ce que nous faisons (par exemple, la cuisine, le dessin, la lecture ou le sport). Le flow serait l’état le plus propice au bonheur. En ce sens, le flow constitue un indicateur très intéressant pour savoir ce qui nous fait vibrer, ce qui nous anime vraiment, c’est-à-dire si nous sommes alignées.

La definition de l’etat de flow

Le concept de flow a pour la première fois été énoncé en 1975 par le professeur et chercheur en psychologie Mihály Csíkszentmihályi. Il s’agit d’un état de concentration intense où l’on se sent complètement absorbé par ce que nous faisons. Notre énergie est en quelque sorte à 100% dans notre activité. Happé par le moment présent, nous pouvons presque en oublier nos obligations et besoins primaires.

Nous nous sentons pleinement engagés et satisfaits de ce que nous faisons en pleine conscience et nous atteignons une productivité optimale (méthode Montessori pour les enfants, méditation avancée, écriture d’un livre..). C’est un état mental très puissant qui permet d’être calme, de se recentrer, de mettre de côté les problèmes du quotidien et de retrouver de l’énergie. 

Des recherches ont prouvé que des musiciens en état de flow amélioraient drastiquement leur performance, comparé aux moments où ils n’étaient pas dans cet état mental. Cela se remarque par un état de détente des muscles, une baisse de la tension artérielle et du rythme cardiaque.

Flow coaching

Les 5 conditions necessaires a l’etat de flow

Mihály Csíkszentmihályi a identifié cinq indicateurs permettant de mesurer l’apparition et de l’intensité du flow :

  1. une perception d’un équilibre entre ses compétences personnelles et le défi à relever (si le niveau de maîtrise de la tâche et de défi n’est pas suffisant, on bascule vite dans une activité automatique et ennuyante ou, à l’inverse, trop difficile à atteindre et stressante)
  2. une centration de l’attention sur l’action en cours
  3. des feedback clairs
  4. des sensations de contrôle sur les actions réalisées et sur l’environnement (ne pas être dérangé pendant l’exécution de la tâche)
  5. l’absence de stress, d’anxiété et d’ennui, ainsi que la perception d’émotions positives.

Il insiste sur le fait qu’il est nécessaire d’attribuer des tâches motivantes et un peu ardues, selon la personnalité de chacun, pour créer l’état de flow.

Les liens entre alignement et etat de flow

Lorsque vous êtes dans le flow, vous vous sentez bien dans votre corps et vous vous sentez compétente. Plus vous vivrez des moments de flow,  plus vous aurez de chances d’être alignée avec vous-même.

Pensez donc à observer vos états de flow pour faire un « bilan » de votre vie et déterminer ce qui vous fait vibrer/ vous met en joie.

Les moments de flow peuvent être plus ou moins longs. Cela n’a pas vraiment d’importance. Le mieux est surtout de les multiplier autant que possible, voire plusieurs fois par jour !

J’espère que cet article vous a donné envie d’être dans le flow plus souvent !

Coach émotionnel, je vous accompagne à être alignée dans votre vie dans tous mes programmes de coaching. Si vous souhaitez aller plus loin dans la pratique du flow, n’hésitez pas à vous inscrire à mon coaching « trouver sa raison d’être avec l’ikigaï » en individuel ou en groupe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.