Comment rester attentive aux émotions de ton enfant tout en surveillant tes besoins ?

En période de confinement, beaucoup de personnes se retrouvent submergées par des émotions désagréables qu’elles tentent d’ignorer ou de minimiser. Or, celles-ci soulignent que des besoins personnels importants n’ont pas été identifiés et comblés.

En temps normal, nous avons déjà une connaissance assez limitée de nos besoins mais, en confinement, ceux-ci sont exacerbés. La période peut donc être une bonne opportunité pour découvrir ses réels besoins, comprendre et accepter que ceux des autres puissent être différents et trouver les moyens de les concilier, pour permettre une meilleure cohabitation. Ces besoins sont souvent :

  • le besoin d’espace et de temps pour soi (l’être humain a besoin d’avoir un espace qui psychologiquement lui appartient)
  • le besoin de relations sociales et affectives (l’être humain est un être social, il a besoin de relationnel)
  • le besoin de contrôle (possibilités d’aller et venir, confiance en son avenir professionnel…) et de sécurité (le fait de se sentir protégé chez soi et à l’extérieur)
  • le besoin de liberté et d’action (inactivité physique liée à des déplacements limités, un manque de sport, des activités immobiles comme la lecture et la télé).

Et toi, t’es tu déjà interrogée sur tes besoins du moment ? Et arrives-tu à les exprimer sans violence ? 

« Les enfants sont des éponges ». Ils perçoivent et absorbent les moindres changements d’émotions chez leurs parents, qui peuvent rapidement devenir contagieuses.

Les réactions des enfants face aux émotions parentales

Certains adultes pensent parfois, à tort, que les enfants en bas âge ne comprennent pas les situations difficiles. Pourtant, ils y réagissent souvent en deux temps : intériorisation du stress puis, opposition et retrait.

Aussi, il est important de ne pas attendre que son enfant s’exprime explicitement pour instaurer un dialogue et le rassurer. En prenant trop de précautions, certains parents peuvent, en effet, eux-mêmes créer un traumatisme qui n’existait pas chez leur enfant. D’où la nécessité que chacun puisse régulièrement et librement exprimer ses émotions (Cf. mes ateliers parentaux « Créer pour exprimer ses émotions » et « Libérer ses émotions par le jeu »).

Les émotions des bébés face au port du masque

Les parents qui portent un masque à la maison doivent être particulièrement vigilants aux émotions de leur bébé. Celui-ci risque, en effet, d’avoir des difficultés à vous reconnaître, car il ne voit ni votre nez ni votre bouche. 

Par ailleurs, en ne voyant pas votre bouche, votre enfant est dans l’incapacité de décoder votre expression faciale et identifier vos états émotionnels. Cette aptitude de référenciation sociale lui permet normalement, lors d’une situation potentiellement stressante (inconnu qui sonne à la porte, bruit fort et soudain…), de savoir s’il est en danger simplement en vous regardant.

Pense donc à « sécuriser » ton enfant avec des câlins, des mots doux, un ton de voix apaisant (Cf. mon coaching “Accompagner les émotions de ton enfant »).

One thought on “Comment rester attentive aux émotions de ton enfant tout en surveillant tes besoins ?

  1. Super article je n aurais pas pensé que les enfants pourraient avoir des ressentis par rapport au port du masque, du coup je lui expliquerai à quoi il sert et pourquoi nous le mettons ! Merci beaucoup

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.